Aperçus sur la dynamique de participation au Washington Post et au New York Times

Publié le 1 Décembre 2005

J’ai été frappé en faisant mon parcours matinal dans les médias par la différence d’approche de ces deux quotidiens en matière d’interactivité.

L’article du New York Times sur les promesses du gouvernement de répondre aux questions européennes concernant les « sites noirs » de la CIA (voir ce billet) n’est accompagné d’aucune information additionnelle. On trouve par contre, sur la colonne de droite les articles les plus recommandés par les lecteurs.

L’article du Washington Post sur la défense de la politique d’internement de la CIA par son directeur est accompagné d’un lien conduisant au texte de l’interview de Porter Goss à la chaîne de télé ABC.

Un article expliquant le réseau des « sites noirs » (plus ancien et plus important) offre la possibilité d’accéder aux archives du journal sur le sujet.

L’article ayant révélé l’existence de ces centres d’internement propose, permet de le commenter (836 commentaire au moment où j’écris ce billet).

Tous ont un encadré intitulé « Qui blogue ? » avec des liens réunis par Technorati aux billets qui mentionnent l’article en question.

La cohérence de la politique suivie par le Post n’est pas évidente (je ne doute pas qu’il y en a une, n’est-ce pas). Mais le lien établi avec les blogueurs (extérieurs au journal ne l’oublions pas) est un pas dans le sens de la « dynamique de participation » des lecteurs évoquée dans ce billet à partir du Guardian de Londres. 

Tags : Français, Médias
Commenter cet article