La Silicon Valley vous attire ? Réfléchissez

Publié le 18 Septembre 2005

Les fans de technologie qui rêvent de s’installer dans la Silicon Valley devraient réfléchir à deux fois avant de se lancer. C’est ce qui résulte d’une étude comparative entre la région et 6 autres centres high-tech des États-unis présentée dans le Mercury News.

Silicon Valley reste en tête (au niveau mondial) pour ce qui est capital risque, productivité, brevets, start-ups, et concentration de main d’œuvre qualifiée. Mais dès qu’on se préoccupe de qualité de la vie (prix des maisons, éducations, transports publics etc.) elle arrive au dernier rang des centres américains : Raleigh-Durham (premier) en Caroline du Nord, Fairfax en Virginie, Boston, Seattle, Austin, Portland dans l’Oregon et San Diego au sud de la Californie.

L’étude se limite aux États-unis mais l’année prochaine, elle inclura les principaux centres mondiaux. Selon AnnaLee Saxenian, qui avait déjà souligné l’existence de ces problèmes dans les années soixante-dix la situation ne fait qu’empirer :

« Silicon Valley in the 1970s was the only game in town. Now there are multiple centers of entrepreneurships, both in the U.S. and other parts of the world ».

Commenter cet article