L’explosion des télécommunications (2)

Publié le 14 Septembre 2005

Telephonesandiegohistoryorg [Voir ce billet dans lequel je parle de l’adoption de la téléphonie internet par les grandes entreprises de la toile.]

En ajoutant la téléphonie internet à la panoplie de leurs offres, AOL, Google, MSN et Yahoo donnent une énorme importance à l’offensive lancée par Skype.

Cette société qui permet des communications orales de qualité entre PC (gratuites) et avec des lignes téléphoniques fixes ou mobiles (à très faible prix) a été créée il y a deux par les fondateurs de Kazaa avec l’objectif avoué de perturber l’industrie des télécommunications. Elle revendique aujourd’hui plus de 54 millions d’usagers gratuits et 2 millions de payants.

On voit le schéma : la technologie s’impose mais le pionnier risque de disparaître emporté par la charge des mastodontes.

Skype a donc aussitôt lancé sa contre-attaque.

Elle a d’abord signé un accord avec TOM Online, une grosse entreprise chinoise de wireless et de services internet ce qui lui donne accès au marché le plus important et le plus prometteur (voir ce billet).

Mais la vraie réponse est bien sûr l’acceptation de l’offre d’achat formulée par eBay et rendue publique le lundi 12 septembre (évoquée comme une possibilité dans ce billet). Le montant en est de 2,6 milliards de dollars d’entrée et pourrait monter jusqu’à 4,1 milliards si certains objectifs financiers sont atteints).

Elle permet à l’entreprise des enchères en ligne d’améliorer la communication au sein des communautés qui font sa force (150 millions de vendeurs et d’acheteurs). Elle donne une masse critique considérable à la téléphonie par internet dans laquelle Skype est aujourd’hui l’élément le plus dynamique.

Difficile aujourd’hui de dire quelle société l’emportera dans cette course à l’adoption de VoIP par les mastodontes de la toile. Mais si on ajoute les dizaines de millions d’usagers que chacune d’entre elle peut convaincre d’utiliser l’internet pour téléphoner, ça commence à faire vraiment beaucoup de monde.

La téléphonie se libère du téléphone

Et les usagers dans tout cela ? A première vue, ils y gagnent une réduction considérable des frais de télécommunication. Qui dit mieux que « gratuit » ? Ça n’est pas suffisant.

Forrester, par exemple, estime que la VoIP ne sera adoptée que par 11% des foyers américains en 2010. « Les opérateurs réaliseront le vrai potentiel de la VoIP quand ils dépasseront la simple offre de services téléphoniques bon marché et incluront la voix dans d’autres appareils électroniques incluant les consoles de jeux et les voitures ».

Ça n’est pas tout. Opérateurs et grandes entreprises de la toile doivent aussi l’ajouter à leurs offres diversifiées de communication.

Le plus important dans tout ça c’est que la téléphonie se libère du téléphone. Elle cesse d’être d’abord un appareil pour devenir un logiciel utilisable en fait sur n’importe quel type d’appareil.

Elle peut tirer parti des communications sans fil type WiFi alors que dans le même temps les différentes formes de communication électronique (courriel, messageries instantanées, téléphone, envoi de documents) convergent.

En bref il devrait être très bientôt possible de communiquer par la voix, ou par écrit, par courriel ou par messagerie instantanée de n’importe où, à n’importe quel moment. Ça sera souvent gratuit. Et il ne sera indispensable d’avoir ni un ordinateur, ni un téléphone.

Vous dites révolution ?

[Image trouvée sur SanDiegoHistory.org]

Commenter cet article