L’explosion des télécommunications (1)

Publié le 13 Septembre 2005

Voipframeip Les plus grandes entreprises de la toile ont décidé d’intégrer les télécommunications à leurs offres de services. La récente apparition de Google Talk, l’achat d’une compagnie de téléphonie sur internet par Microsoft et le mariage eBay-Skype n’en sont que les signes les plus visibles. Pour le moment.

Les usagers, pour leur part, pourraient y gagner beaucoup plus que des appels bon marchés ou gratuits.

Dans le monde de la VoIP (Voice over Internet Protocol) ou téléphonie par internet, les communications ne dépendent plus de lignes analogues fixes. La voix est digitalisée, transformée en paquets qui circulent comme ceux d’un courriel, par les chemins les plus adaptés du moment. Et ça marche. (voir cet article de Wikipedia en français).

Vieille de quelques années, la technologie arrive à maturité. Les grosses compagnies de télécoms s’en servent pour certains appels. Elle permet aux usagers d’établir des communications entre PC ou entre un ordinateur et un téléphone (ordinaire ou mobile). Une ligne à haut débit et un programme spécial sont indispensables. Utiliser un casque avec micro est fortement recommandé.

L’élément nouveau tient au fait que les plus grandes entreprises de la toile se lancent dans la bataille en ajoutant (ou en promettant d’ajouter à court terme) la téléphonie à leurs palettes de services. Fin août, Google lançait Google Talk qui permet de parler de PC à PC (voir ce billet et celui-ci). Il devrait bientôt permettre de communiquer avec des téléphones fixes ou mobiles.

Quelques jours plus tard, Microsoft annonçait l’achat de Teleo, une société de téléphonie internet basée à San Francisco. Sa technologie permet de communiquer avec des téléphones ordinaires. Elle a été conçue pour fonctionner (en cliquant sur un numéro apparu sur l’écran) avec Outlook et Internet Explorer. Les usagers de MSN devraient pouvoir en bénéficier avant la fin de l’année. AOL qui travaille avec Net2Phone et Yahoo qui vient d’acquérir Dialpad ont fait des promesses comparables. A ce jour les communications vocales de ces différents services est limitée aux échanges entre ordinateurs.

« C’est une course pour développer la loyauté des clients, si difficile à obtenir sur l’internet ou tout le monde peut aller n’importe où à n’importe quel moment, » explique Neal Plachek, analyste du Kelsey Group au magazine Red Herring.

Pour l’emporter, AOL, Google, MSN et Yahoo sont sur le point d’offrir les deux fonctions les plus importantes de la vie online : la recherche d’information et un faisceau de communications horizontales : courriel, messageries instantanées, communications vocales (et visuelles avec les webcams).

La différence viendra de la qualité de l’intégration. Mais cette évolution parallèle pourrait accélérer le déclenchement d’une autre révolution… dont je parlerai dans un très prochain billet.

A suivre…

[Image trouvée sur FrameIP.com]

Commenter cet article