Les brevets logiciels : un enjeu de société

Publié le 25 Juin 2005

Je viens de recevoir deux courriels m’informant de la proximité du vote du parlement européen sur les brevets logiciels (merci Alexandre).

C’est une de ces questions de la société d’aujourd’hui auxquelles nous devons apprendre à accorder autant d’importance qu’à bien des enjeux plus immédiatement politiques.

Je suis trop loin pour avoir une idée informée sur ce qui se passe à Bruxelles, mais une brève visite à deux sites qui s’opposent au texte en discussion me semble illustrative.

Il s’agit d’une part de « Non aux brevets logiciels » qui s’efforce de mobiliser les énergies et invite à intervenir auprès des eurodéputés pour combattre le lobbying des grosses boîtes mieux armées pour faire connaître leur point de vue.

L’autre site est celui de « La majorité économique contre les brevets logiciels » qui réunit un sommet le 29 juin à Bruxelles. Il est lié à l’Association pour une infrastructure informationnelle libre.

La position de ces instituions semble être que la protection de la propriété intellectuelle (droits d’auteur) est suffisante et que l’adoption d’un texte sur les brevets finirait par nous coûter cher à tous.

A vous de dire ce que vous en pensez, sur le fond – les brevets logiciels – aussi bien que sur la validité de ce type d’action. Je lirai avec beaucoup d’intérêt et j’imagine que je ne serai pas le seul.

Mais, attention, sur une question de société aussi importante que celle-ci, il me semble particulièrement important de ne pas s’enfermer dans un débat de spécialistes et d’expliquer clairement aux non-spécialistes pourquoi ça les/nous concerne.

Commenter cet article