Visites virtuelles, un chiffre fascinant

Publié le 31 Décembre 2004

45% des Américains adultes qui utilisent l'internet s'en sont déjà servi pour effectuer des visites virtuelles, révèle une enquête du Pew Internet & American Life Project. Comme dit le Mercury News de San José, "cela représente 54 millions de personnes qui se sont servi de la capacité qu'a l'internet de nous transporter ailleurs".

Chaque jour deux millions de personnes se promènent ainsi à distance pour visiter des maisons avant de les acheter, des universités avant de s'y inscrire, des musées autrement inaccessibles, ou des sites touristiques dans lesquels elles envisagent de prendre des vacances.

J'hésite

J'aime bien l'anecdote de cet agent immobilier qui réalise de tels programmes sur les maisons qu'il est chargé de vendre, les télécharge sur son portable ou son iPod et peut ainsi les montrer aux clients potentiels qu'il rencontre pendant la journée. Bourgeoiscalaisstanford

Je trouve le chiffre cité fascinant mais, une fois encore, j'hésite. Comme le faisait remarquer Fred dans son commentaire au billet Avez-vous peur d'acheter en ligne? "J'aime bien voir ce que j'achète," (ce qui ne m'interdit pas d'acheter sur le net).

Mais quand même...

Si on s'en tient à l'achat d'une maison, cela permet en tous cas de sélectionner celles qu'on va visiter réellement. Aux États-Unis où les gens peuvent se porter candidat dans n'importe quelle Université, ça leur permet d'avoir au moins une image de l'endroit où ils envisagent de passer plusieurs années de leur vie quand ils n'ont pas les moyens de se rendre sur place.

Voici par exemple une vision panoramique des Bourgeois de Calais de Rodin au cœur de l'Université de Stanford dans la Silicon Valley.

Dit autrement: le virtuel ne remplace pas le réel. Mais il peut le complémenter.

J'ai fait quelques visites virtuelles, mais peu. Et vous? Lesquelles? Que pensez-vous de l'expérience?

Commenter cet article