Peut-on parler de Jobs?

Publié le 18 Décembre 2004

Jobsandbill1991Lou Xano dans un commentaire écrit à propos du billet sur les cartes Yahoo me demande ce que je pense de la stratégie suivie par Steve Jobs. mmmmm….

J'hésite.

Les fans de Mac ont un peu trop tendance à fustiger ceux qui émettent des réserves en les accusant d'ignorance et de collusion avec le diable. Passons.

J'ai utilisé un Mac depuis très tôt pendant très longtemps et mon rêve serait de pouvoir faire comme les journalistes dont les ordinateurs sont payés par d'autre: avoir un de chaque et pouvoir explorer les trois mondes (n'oublions jamais Linux).

N'ayant pas ces moyens, j'ai adopté la technologie la plus répandue (Windows+Intel) qui me permet de vivre les heurs et malheurs du plus grand nombre.

Précisions

Avant de parler de la stratégie de Jobs (je finirai bien par y venir), je voudrais préciser deux ou trois choses qui me tiennent à cœur:

  • Commençons par quelques lapalissades qui vont encore mieux en les disant: Apple et le Mac ont beaucoup de qualités. Ils ont aussi quelques défauts. Microsoft, Intel, Windows, Dell, HP et les autres ont leur part de défauts, mais aussi d'impressionnantes qualités. J'arrête.
  • Steve (Jobs) et Bill (Gates) ont fait la paix depuis longtemps. Faut pas oublier.
  • Choisir les technologies qui nous plaisent et nous sont utiles fait partie des savoir-faire indispensables aujourd'hui (il devrait y avoir des cours pour cela…clin d'œil à ceux qui cherchent des NIB). Pourfendre une entreprise commerciale au nom d'une autre entreprise commerciale me semble d'un intérêt limité.
  • L'affrontement entre ce qui est Open Source, et ce qui est "propriétaire" me semble aujourd'hui plus significatif. Je suis convaincu qu'il faut des deux, mais je conçois qu'on livre sur ce terrain des batailles d'importance.
  • J'ai bien l'intention de dire du bien et du mal, pardon… de parler des qualités et des défauts des produits Wintel (Windows+Intel), Apple et Linux et de tout ce qui attire mon attention dans le monde des technologies de l'information et de la communication (TIC).

    Invitation

    Tout ça c'est ce que j'apporte à notre conversation. J'imagine que plus d'un parmi vous n'est pas d'accord. Alors dites-le (les autres aussi SVP).

    Mais essayons de ne pas nous enfermer dans une discussion d'initiés.

    Je ne manquerai pas de reprendre les arguments et commentaires les plus intéressants.

    Promis.

  • Commenter cet article