Le Panopticon inversé et/ou généralisé

Publié le 8 Décembre 2004

Panopticon Les Américains peuvent obtenir des informations sur le gouvernement et ses différents services sur une multitude de sites souvent créés par des volontaires passionnés.

La surveillance citoyenne est rendue possible par la multiplication des téléphones dotés d'appareils de photos, par la vitesse de communication, ou par les blogs… entre autres.

Pour parler de ce nouveau phénomène Jamais (c'est son prénom) Cascio, animateur hors pair de WorldChanging, un site qui s'occupe de technologie et d'environnement, a lancé la formule de "participatory panopticon" ou panopticon participatif en s'inspirant de la formule de Bentham reprise par Foucault. Big brother n'a plus qu'à bien se tenir. On se sent mieux.

Mais avons-nous vraiment envie que la planète entière devienne comme les villages d'antan où tout le monde savait tout sur chacun?

On ne peut pas avoir l'un sans l'autre, mais on peut sans doute peser pour développer plus l'un que l'autre, le panopticon participatif (ou inversé) plutôt que le panopticon généralisé.

Commenter cet article